Li Chen

  

Li Chen

L’artiste taïwanais LI CHEN, sculpteur contemporain

Boundless

Boundless : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Human Nature

Human Nature : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Light Years

Light Years : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Peony

Peony : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Unadulterated?

Unadulterated? : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Missing

Missing : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Sky

Sky : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

The Value of Superficiality

The Value of Superficiality : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Fleeting Wisp

Fleeting Wisp sculpture en acier inoxidable | sculpture en bronze d’art contemporain

Movin On

Moving On sculpture en acier inoxidable | sculpture en bronze d’art contemporain

Aerial Pagoda

Aerial Pagoda : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Angelic Smile

Angelic Smile : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Fire Master

Fire Master : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Golden Palm

Golden Palm : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

The Pavilion

The Pavilion : sculpture en Bronze par LI CHEN | art contemporain

The Pursuer

The Pursuer : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Elevation

Elevation : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Flickering Moonlight

Flickering Moonlight : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

The Genuine State

The Genuine State : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Heavenly Pond

Heavenly Pond : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Ocean Deliverer

Ocean Deliverer : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Causal

Causal : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Lord of Fire

LI CHEN Lord of Fire : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Lord of Wind

LI CHEN Lord of Wind : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Floating heavenly palace

Floating heavenly palace : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Snow wonderland

Snow wonderland : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Ksitigarbha Bodhisattva

Ksitigarbha Bodhisattva : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

The Noumenon Of Contrast

The Noumenon Of Contrast : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Traveling In Mountains

Traveling In Mountains : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

The Buddha in the Cloud

The Buddha in the Cloud : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Landscape in Heaven

Landscape in Heaven : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Harmonize Without Compromise

Harmonize Without Compromise : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Three bodies of Buddha

Three bodies of Buddha : sculpture en Bronze de l’artiste LI CHEN | art contemporain

Caroline Corbeau

L’artiste française CAROLINE CORBEAU, sculpteur contemporain

Sophie Jo

L’artiste française SOPHIE JO, peintre contemporain

Pascal Goet

L’artiste français PASCAL GOET, photographe contemporain

Alain Le Gall

L’artiste français ALAIN LE GALL, sculpteur contemporain

Régis Pochelu

L’artiste Français RÉGIS POCHELU, sculpteur contemporain

Jean-Philippe Rauzet

L’artiste français JEAN-PHILIPPE RAUZET, peintre contemporain

Li Chen,

Li Chen est né en 1963 à Taiwan et travaille actuellement à Taichung et à Shanghai. Son style a réussi à s’affranchir du poids des traditions tout en s’inspirant et réinterprétant les classiques chinois bouddhistes et taoïstes. Son tour de force a été de leur insuffler un goût de renouveau en y infiltrant sa vision contemporaine imprégnée du concept bouddhique de « pleine conscience ». 

Cette méditation a ainsi placé sentiments et émotions au cœur des œuvres avec le plus grand des naturels et sans trahir les références. 

Les principes ascétiques sur lesquels reposent les sculptures de Li Chen dépassent la dichotomie traditions orientales / formes occidentales. Ils se basent également sur des éléments culturels, spirituels et matériels d’Afrique et d’Océanie. Ce syncrétisme forme ainsi un ensemble novateur et singulier en mêlant à la fois le massif et la légèreté. 

Le travail de Li Chen peut également se voir comme une forme de thérapie par l’art où ses œuvres recèlent un espace spirituel. Celle-ci prônerait que la richesse et la joie passent par les plaisirs simples de la vie et que l’humour est une forme métaphorique d’engagement. 

L’espoir nourri est de partager cette prise de conscience avec le spectateur et de lui faire apprécier les éléments spirituels par lesquels la création a abouti. 

Li Chen a commencé sa carrière artistique en 1999. Depuis 2000, ses œuvres ont été exposées à maintes occasions à l’international, notamment à la Biennale de Venise en 2007, au Musée d’Art national de Chine à Pékin en 2008, au Musée d’art moderne de Singapour en 2009, et en 2012 à Seattle au musée Frye Art ainsi qu’à Taipei, au Mémorial de Chiang Kai-Shek à l’occasion d’une des plus grandes expositions à ciel ouvert réalisée en Asie. 

Expositions solo

2015

  • LI CHEN For the Cannes International Film Festival, Cannes, FRANCE 

2013

  • LI CHEN Place Vendôme, Paris, FRANCE 

2012

  • L’ÉTERNITÉ ET L’HOMME DU QUOTIDIEN Musée de Frye Art, Seattle ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE 

2011

  • LA GRANDEUR DE L’ÂME Taipei TAÏWAN 

2010

  • LE GUIDE LUMINESCENT / LUEURS NOCTURNES ShContemporary 10, Shanghai, CHINE 

2009

  • ESPRIT-COUP-AME Musée d’Art moderne, Singapour, Singapour 

2008

  • Les gardiens des âmes Centre des arts asiatiques de Pékin, Pékin, CHINE 
  • À la recherche de l’espace spirituel Musée national de Chine, Pékin, CHINE 

2007

  • L’ÉNERGIE DU VIDE Biennale de Venise, Venise, ITALIE 

2005

  • LI CHEN SCULPTURE Art Taipei 2005, Taipei 

2003

  • Le voyage spirituel à travers le Grand Ether Galerie de Michael Goedhuis, New-York, ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE 

2001

  • Délice de l’homme ordinaire Galerie de River Art, Taichung, TAÏWAN 

2000

  • La Transformation du vide / La limite dans la limite, Art Taipei, Taipei, TAÏWAN 

1999

  • L’ÉNERGIE DU VIDE Art Taipei, Taipei, TAÏWAN 

Expositions collectives

2013

  • THE FIVE ELEMENTS Water, Fire, Wood, Metal, Earth IT Park, Taïpei, TAÏWAN 

2011

  • SPLENDID ETHICS Interalia Art Company, Séoul, CORÉE DU SUD

2010

  • SPIRIT OF THE EAST II - Bridging Asia Art Center, Pékin, CHINE
  • Korea International Art Fair, Séoul, CORÉE DU SUD
  • ART TAIPEI, Taipei, TAIWAN
  • SINGAPORE ART FAIR SINGAPOUR

2009

  • THE 4TH INTERNATIONAL CULTURAL & CREATIVE INDUSTRY EXPO Pékin, CHINE
  • ART HK 09 HONG KONG
  • ART TAIPEI, Taipei, TAIWAN
  • SINGAPORE ART FAIR SINGAPOUR

2008

  • SPIRIT OF THE EAST I - Accumulations Asia Art Center, Pékin, CHINE
  • The Origin :The fi Annual Moon River Sculpture Festival Moon River Museum of Contemporary Art, Pékin, Chine

2007

  • The Power of the Universe - Exhibition of Frontier Contemporary Chinese Art, Asia Art Center, Pékin, Chine
  • Exploration and Revolution of images in reality by the 14 contemporary Chinese Artists Doosan ArtCenter, Séoul, Corée du Sud
  • TOP 10 CHINESE CONTEMPORARY SCULPTURE EXHIBITION Asia Art Center, Pékin, Chine
  • China Onward Chinese Contemporary Art 1966-2006 The Louisiana Museum of Modern Art, Copenhague, Pays-Bas
  • CHINA ONWARD :CHINESE CONTEMPORARY ART 1966-2006 Israël Museum, Jérusalem, Israël
  • OPENASIA :10TH INTERNATIONAL EXHIBITION OF SCULPTURES AND INSTALLATIONS, Venise, Italie

2006

  • ART TAIPEI, Taipei, TAIWAN
  • SINGAPORE ART FAIR SINGAPOUR

Séries

  • ETHEREAL CLOUD 2011- Nuage céleste 
  • ORDINARY PEOPLE 2009-2010 Gens ordinaires 
  • THE BEACON 2009-2010 Le Flambeau 
  • THE IMMORTALITY OF FATE 2008- L’Immortalité de la Destinée 
  • SOUL GUARDIANS 2008-2009 Les Gardiens de l’âme 
  • SPIRITUAL JOURNEY THOUGH THE GREAT ETHER 2001- Le Voyage Spirituel au Cœur du Grand Ether 
  • ENERGY OF EMPTYNESS 1998-2000 L’énergie du vide 
  • THE BEAUTY OF EMPTYNESS 1922-1997 La beauté du vide 

Parutions

  • Lueurs nocturnes : Le guide luminescent, Centre des arts asiatiques, octobre 2010 ISBN 978-986-86332-1-6 
  • Li Chen – Esprit, corps, âme, Musée des arts de Singapour & Centre des arts asiatiques, 2009 ISBN 978-986-84060-8-7 
  • Les gardiens des âmes, Centre de Arts Asiatiques, 2009 ISBN 978-986-84060-7-0 
  • Li Chen à Pékin – Exposition au Musée national de l’art chinois - À la recherche de l’espace spirituel, Centre des arts asiatiques, 2008 ISBN 978-986-84060-1-8 
  • Li Chen à Venise, Centre des arts asiatiques, 2007 ISBN 978-957-97804-6-9 
  • Li Chen 1992-2002 Sculpture, Centre des arts asiatiques, 2004 ISBN 957-97804-4-7 

Boundless,

  • « sans attache » 
  • Série « Voyage Spirituel Au Cœur Du Grand Ether » 
  • Sculpture en Bronze édition 6/6 signé Li Chen 
  • hauteur 87 • largeur 38 • profondeur 21 cm 

Cette pièce intitulée « Sans attache » fait partie de la série « Voyage spirituel au cœur du Grand Ether ». Un sentiment authentique d’innocence mêlé à une curieuse sagesse se dégagent de ce personnage à la fois serein et déterminé. Le jeu des apparents contraires tels que le poids et le vide, la masse et la légèreté, au sens propre comme au sens figuré nous amènent à transcender nos idées préconçues et nous ouvrir à un espace harmonieux de paix intérieure. Le personnage semble avoir les mains attachées dans le dos, alors que chaque pied prend fermement appui en haut des montagnes. L’esprit de l’Artiste dans ses œuvres récentes, trouve un juste équilibre entre réalité et spiritualité. Li Chen laisse transparaitre ses réflexions sur notre société, notre esprit et notre âme, en célébrant ce que l’être humain possède de plus précieux : La Liberté et l’Amour. 

Human Nature,

  • « Nature humaine » 
  • Série « Voyage Spirituel Au Cœur Du Grand Ether » 
  • Bronze/verre édition 4/8 signé Li Chen 
  • hauteur 94 • largeur 81 • profondeur 48.5 cm 

Dans cette œuvre, Li Chen aborde la question de l’esprit humain et introduit le verre comme nouveau matériau. Le personnage, fermement érigé sur ses deux pieds, semble parti dans un voyage intérieur. L’artiste a volontairement dissimulé ses yeux et nous invite à tourner notre attention vers l’objet en verre qu’il tient dans sa main et qui représente son esprit. Cela signifie que seul la conscience, et non les yeux physiques, nous permet de voir avec clarté l’essence des choses. Notre esprit qui se trouve à la racine de toutes nos pensées et actions. Le Dhammapada qui contient l’essence des enseignements de Buddha commence ainsi « Tous les phénomènes qui se manifestent à nous naissent dans notre coeur et dans notre esprit : Ils sont dirigés par le coeur et l’esprit, ils sont fabriqués par le coeur et l’esprit. Si nous parlons ou agissons avec un coeur et un esprit souillés, alors la souffrance s’ensuivra aussi inévitablement que la roue du chariot suit la trace des sabots du boeuf qui le tire ». L’artiste examine l’Humanité avec moins de critique et plus de douleur. L’artiste, comme le reste d’entre nous, doit comprendre la « Nature Humaine ». 

Light Years,

  • « Année lumière » 
  • Bronze édition 4/8 signé Li Chen 
  • hauteur 66 • largeur 86 • profondeur 30 cm 
 

L’année lumière est une unité astronomique de longueur, c’est aussi la distance que la lumière parcourt en un an dans l’espace. Selon les lois de l’univers, pendant que le soleil et la lune voyagent à travers l’espace, le temps est irréversible. Si les quatre saisons représentent le passage du temps, cette œuvre est une matérialisation du temps qui passe. L’être humain a mis longtemps pour réaliser son impact profond sur nos vies. Irréversibles comme il est, « le temps » laisse toujours ces traces quelque part ailleurs (Le Temps est un concept important dans la philosophie Taoïste). Le « Tao » est la force créatrice à l’origine de tout ce qui existe. Il peut être traduit par la voie, le chemin ou le flux. Il sous-entend l’idée d’écoulement, de cheminement. L’homme est totalement partie prenante d’une dynamique universelle, d’une logique cosmique dont il n’est qu’une infime manifestation, et il ne peut trouver la paix et la joie qu’en assumant pleinement cette appartenance. C’est le Wu-Weï, le non-agir : il ne faut pas s’opposer aux éléments pour être en adéquation avec le Tao Que faire alors ? On ne peut pas s’opposer au temps qui passe. Le sage Taoïste maîtrise totalement le lâcher-prise Mais qu’en est-il pour nous ? La posture de Light Years donne l’impression de se tenir debout dans une attitude confuse Devrais-je aller de l’avant ? ou Regarder derrière moi ? (Être ou ne pas être). Mais lorsque notre regard se pose sur ses épaules, la tête, l’expression de son visage, nous voyons alors qu’il n’est pas simple de faire le deuil du passé et de marcher vers la lumière. 

Peony,

  • « Pivoine » 
  • Bronze édition 7/8 épuisée signé Li Chen 
  • hauteur 46 • largeur 44 • profondeur 40 cm 

Tournée spirituelle de Li Chen Grâce à la série Grand Ether a été caractérisé par (reconnu comme) la « légèreté Monumental » de sculptures en bronze encre noire. Pour la première fois, Li Chen introduit la couleur "rouge" dans cette série, empruntant à l’imagerie de "pivoine" à célébrer la beauté de l’amour maternel. « Pivoine représente un passage floral à la vie que chaque individu doit passer à travers, c’est une blessure d’amour », a déclaré Li Chen.L’artiste saisit le moment où un nouveau-né innocent est sur le point d’entrer dans le monde, debout entre le ventre et la réalité. La pivoine qui enveloppe le bébé est fleuri avec la beauté extravagante, symbolisant l’inauguration de la vie. Cette pièce met l’accent sur la tête car il faut une plus grande proportion, tandis que le reste du corps est sculpté avec contour simple et lisse. Outre le point de vue réaliste, cet ouvrage contient aussi des significations métaphoriques. Le pétale ridée peut être interprété comme les femmes les deux sont des créations de Mère Nature, la pureté de commencement de toutes choses. Nous pouvons rapporter pivoine à la relation entre Gautama Bouddha et la fleur de Lotus, où le Bouddha a été encore né dans le monde vécu non souillé par le monde. 

Unadulterated,

  • « Non-altéré ? » 
  • Série « Ordinary people » 
  • Bronze édition 6/8 signé Li Chen 
  • hauteur 79 • largeur 43 • profondeur 40 cm 

Depuis le jour de leur naissance, les hommes sont inévitablement exposés à divers messages et informations de leur environnement. Est-ce que la pureté d’un enfant innocent peut résister aux épreuves du temps ? Li Chen utilise une « éclaboussure » pour couvrir la face droite de la sculpture, alors que la face gauche reste indemne, le « liquide » ne la touche pas. Ce visage à moitié couvert est divisé en deux, une partie est mate, une partie est brillante. Cela signifie que la pureté et l’altération sont en fait deux facettes d’un même visage. Ici, nous voyons la transformation de l’innocence enfantine sous l’influence de la Société. Li Chen remet en question le fait qu’il soit possible de définir la pureté de la Nature Humaine. Même le San Zi Jin, ou Classique des 3 Caractères (un des textes classiques chinois datant du 13e siècle) qui dit que « Les Hommes sont naturellement bons à la naissance » doit être compris comme étant un perspective plutôt qu’un fait. Cependant, dans cette œuvre, la partie enfantine, c’est-à-dire la partie brillante, recouvre la partie « sociétale » la partie mate. L’artiste a t-il donc encore Foi dans la bonté innée de l’Homme. Le titre de l’œuvre est une question que l’artiste nous pose plutôt qu’un nom. 

Missing,

  • « Disparu » 
  • Bronze édition 8/8 signé Li Chen 
  • hauteur 66 • largeur 77 • profondeur 34 cm 

Symbole de l’activité mentale, Missing, le corps en parfait équilibre transporte sur son épaule un nuage d’argent laissant entendre que l’esprit s’écarte du corps et s’élance vers le ciel. Le dit nuage s’est transformé en une figure humaine semblant répondre à la question sur les ténèbres. A quoi Missing va bien pouvoir ressembler ? Pour Li Chen les capricieux nuages et la brume sont les différentes facettes de ce personnage. L’artiste s’attache à créer une relation entre différents éléments de tailles différentes. La délicatesse de la figure argentée et la puissance sombre du corps incarnent le contraste et l’harmonie. L’esprit donne de la force au corps. Missing reste serein sûr de lui. Après 3 ans, Li Chen recommence à travailler sur « Voyage Spirituel » à travers la série « Grand Ether » suivi en 2011 par la série “Nuage Ether”. Il y incorporera les nuages embrumés imprégnant les œuvres de fortes conceptions artistiques. 

Sky,

  • « Ciel » 
  • Bronze édition 4/8 signé Li Chen 
  • hauteur 124 • largeur 65.5 • profondeur 54 cm 

Sky erre dans l’espace ses bras déployés comme des ailes. Les yeux fermés, la tête tendue vers l’infini en quête d’un monde sublime au delà de l’horizon. Une boule symbolisant les nuages telle une fusée porteuse. La délicatesse du nuage argenté et la puissance sombre du corps incarnent le contrast et l’harmonie. Ancré sur son nuage Sky traverse l’espace sûr de lui et sereinement. Dans la série “Ehereal cloud”, Li Chen incorpore des nuages embrumés imprégnant les œuvres de fortes conceptions artistiques. Il s’attache à créer une relation entre différents éléments de tailles différentes. Il est particulièrement fasciné par le fait de pouvoir voler librement au travers du ciel, et de se jouer des nuages. 

The Value of Superficiality,

  • « La valeur de la superficialité » 
  • Bronze édition 2/8 signé Li Chen 
  • hauteur 71 • largeur 33.5 • profondeur 33 cm 

Chacun de nous s’est déjà retrouvé dans une situation où l’on fait « bonne figure », où l’on accomplit des actions pour plaire, pour attirer l’attention, même si cela est contraire à notre nature profonde. A l’extrême, certaines personnes préfèrent souffrir en silence que de perdre la face. Au fond d’eux, ces individus crient un besoin d’attention, et sont prêts à tout pour sauver les apparences. Ils attachent beaucoup d’importance à la beauté et aux choses superficielles. Ils pensent qu’en projetant une certaine image, ils obtiendront le respect, l’admiration, la crainte, l’envie tant espérée. S’ils sont « importants » selon les critères de la Société, alors les autres s’occuperont d’eux. Ils s’efforcent de paraitre différent de ce qu’ils sont intérieurement car ils pensent ne pas pouvoir être aimés pour qui ils sont vraiment. Li Chen a posé trois feuilles d’or sur ce personnage, en référence à l’expression chinoise « Tie Jin » c’est-à-dire : « couvrir à la feuille d’or » ce qui signifie « embellir au-delà de la vraie valeur d’un objet ». Avec ce personnage, Li Chen nous renvoie également à l’expression « Dieu à grosse tête » très populaire en Chinois ou en Taïwanais et qui signifie que quelqu’un est « un dur ». Cependant il l’utilise de manière figurative et nous rappelle que les Anciens laissaient leurs enfants dormir sur leur ventre. Ils croyaient que cela leur donnerait un plus grand visage, comme si c’était l’unique manière pour eux d’arriver à se démarque dans le monde et par conséquent à prouver la valeur de leur propre existence. 

Fleeting Wisp,

  • « Trainée éphémère » 
  • Série « Ethereal Cloud »  
  • Acier inoxydable édition 5/8 épuisée signé Li Chen 
  • hauteur 63 • largeur 27 • profondeur 25.5 cm 

C’est en faisant cette statue que Li Chen a pour la première fois entreprit d’imiter la texture de l’air avec de l’acier inoxydable. Cette sculpture évoque le grand principe taoïste qu’est le Chi ou Qi. Le Chi est l’origine de Tout,la force qui anime le monde, l’équivalent du Saint Esprit dans le Christianisme. Il est souvent comparé à un souffle (Qi est l’énergie vitale, dissous et absorbé dans la nature de l’homme avec la respiration. Cette force de vie circule le long de canaux (jing) dans le corps humain). Chi signifie à la fois énergie, éther, air, respiration. Pour les Taoïstes, rien n’est solide, rien n’est figé. Le Taoïsme s’inscrit dans le chaos terrien, et non dans une mécanique céleste parfaite (comme dans le confucianisme ou dans le christianisme). Et la Terre, la Nature est mouvante, changeante, insaisissable, comme cette fumée. L’origine de Tout est donc nécessairement représentée en mouvement, en flux. Dans le Tao, tout est flux, tout est Qi (Chi). Le corps humain, la nature, les éléments. Nous avons ici la parfaite illustration de la conception taoïste du corps humain comme une orchestration mouvante de flux de Qi. 

Moving On,

  • « Aller de l’avant » 
  • Série « Ethereal Cloud »  
  • Acier inoxydable édition 4/8 signé Li Chen 
  • hauteur 78.5 • largeur 76 • profondeur 52 cm 

L’Ether, souffle vital à l’origine de tout, est un des principes les plus importants dans le taoïsme. Ce nuage d’éther est une métaphore de la Vie. Ses nombreuses variations symbolisent ses turbulences, nos différents voyages. Nous vivons, dans ce monde moderne, une course à la survie, une compétition constante. Nous considérons ces mouvements, ces turbulences, et ces voyages comme des contraintes. Nous devrions les accueillir avec sérénité et les voir comme des opportunités qui pourraient apporter de nouvelles voies. Le Tao accepte le chaos de la vie sur terre, par rapport à d’autre religion pour lesquelles l’idéal est un monde méticuleusement régulé dans l’au-delà. L’univers, le monde, la nature est intrinsèquement chaotique : nous ne devons pas résister à cet état des choses, mais plutôt l’accepter et vivre harmonieusement avec lui. 

Aerial Pagoda,

  • « Pagode aérienne » 
  • Série « The Beacon »  
  • Bronze édition 7/8 épuisée signé Li Chen 
  • hauteur 168 • largeur 47.5 • profondeur 30 cm 

Li Chen rend hommage à un élément architectural spécifiquement chinois. Un personnage humain soulève la structure à 7 niveaux qui inspire le respect. Phare symbolique de l’instruction il dresse son bras vers le ciel. On ne peut pas s’empêcher de se demander si c’est une tour de lumière ou un escalier conduisant vers l’immortalité céleste ? Pourrait-il s’agir du sommet d’une montagne taoïste ou d’un prodige céleste ? 

Angelic Smile,

  • « Sourire angélique » 
  • Série « The Beacon »  
  • Bronze édition 1/8 signé Li Chen 
  • hauteur 168 • largeur 74 • profondeur 58 cm 

Pour cette jeune fille timide, la fleur de lotus est une source de réconfort et de joie pour l’esprit et l’âme. Dans les pays orientaux, la fleur de lotus est associée à l’épanouissement spirituel. Cette fleur émerge de la noirceur de la vase pour s’épanouir et se dresser hors de l’eau et donner une fleur d’une beauté incroyable. C’est justement dans cette impureté, qui est la profondeur des eaux saumâtres, qu’elle va puiser son élégance et sa beauté pour être enfin attirée par la lumière. De plus la fleur de lotus est la seule plante aquatique pouvant sortir réellement de l’eau grâce à sa tige, contrairement aux autres plantes de la même famille qui flottent. On retrouve donc dans cette fleur la symbolique de l’élévation de l’être, qui, par lui-même, en effectuant un travail de méditation, peut trouver l’harmonie parfaite et la pureté. La silhouette à la fois arrondie et longiligne, avec un haut du corps allongé, est typique de la figure féminine chinoise moderne et traditionnelle. Cette œuvre peut susciter une myriade de sentiments chez le spectateur – on peut ressentir un sentiment de bénédiction, le désir, la satisfaction, l’innocence, et même être inspiré de faire un vœu. Néanmoins, Li chen fait une fois de plus montre de son côté joueur dans sa présentation du nuage : il prend la forme d’un nuage, ou d’un oreiller sur lequel se repose le personnage. Vu de derrière, le visage de la jeune fille est caché par le nuage qui prend la forme d’un autre visage plutôt abstrait. Nous nous émerveillons encore à la façon dont Li Chen étend notre imagination et pique notre curiosité dans son style inimitable. 

Fire Master,

  • « Le Maître du feu » 
  • Série « The Beacon »  
  • Bronze édition 4/8 signé Li Chen 
  • hauteur 124 • largeur 41 • profondeur 54 cm 

Le Sage Taoïste, assis sur un nuage en train de traverser une montagne, guide une boule de feu suspendue devant lui. Au milieu de ce moment de ravissement, un éclair s’échappe, comme présageant un événement divin. 

Golden Palm,

  • « La paume dorée » 
  • Série « The Beacon »  
  • Bronze édition 2/8 signé Li Chen 
  • hauteur 80 • largeur 65.5 • profondeur 31 cm 

Une divinité flamboyante avec une paume illuminée qui voyage librement dans le royaume des cieux tout en caressant la lune dans les flots. Il étend les bras comme les ailes d’un avion et la posture horizontale de son corps confère une impression de vitesse avec un sens du mouvement dans une sculpture pourtant inanimée. Cette pièce exprime une notion de libération, la volonté étant libre de frapper où bon lui semble. La lumière rayonnante qui émane de sa paume d’or souligne encore davantage le charme resplendissant de cette œuvre de Li Chen. 

The Pavilion,

  • « Le Pavillion » 
  • Bronze édition 4/8 signé Li Chen 
  • hauteur 118 • largeur 44 • profondeur 40 cm 

A l’occasion d’une visite sur le campus de l’Université où il avait fait ses études, l’artiste se rendit compte que l’architecture environnante avait beaucoup changé et que le cadre lui était de moins en moins familier. La contemplation du Pavillon chinois qui était en instance de démolition, lui remit en mémoire les délicieux souvenirs de sa jeunesse en compagnie de ses camarades de faculté. Il proposa même que le bâtiment soit conservé en souvenir du passé. « Le Pavillon » a été créé en hommage à ces moments mémorables où des groupes d’amis, aujourd’hui comme hier, se réunissent pour jouer ou pour voir venir la pluie ou encore admirer le paysage, quel que soit le temps. C’est aussi un élément essentiel de l’architecture oriental. Tandis que son bien-aimé pavillon attend son destin, Li Chen s’efforce, à travers la réalisation de ce chef d’œuvre, de célébrer la vie culturelle que ce pavillon incarne et d’en capter l’âme. 

The Pursuer,

  • « Le poursuivant » 
  • Série « The Beacon »  
  • Bronze édition 2/8 signé Li Chen 
  • hauteur 41 • largeur 32 • profondeur 84 cm 

Dans « Le Poursuivant », l’artiste crée une forme humaine extraordinaire dont il émane à la fois la force, la vitesse et la grâce. Ce personnage n’est pas sans rappeler Kua Fu, le géant connu pour sa continuelle poursuite du soleil dans la mythologie Chinoise. Mais après quoi la figure héroïque de Li Chen courre-t-elle ? La réponse pourrait-elle résider dans la flamme se trouvant dans le creux de ses mains tendues ? Peut-être poursuit-il ses rêves, ou entreprend-il une quête pour trouver la Foi ? En fin de compte, l’interprétation de cette œuvre dépend de la façon dont chacun définit ses objectifs dans la vie, ressent et interprète les expériences vécues. Le nuage virevoltant autour de la taille peut évoquer la mousse d’un bain moussant, ajoutant une touche de légèreté et d’humour à cette représentation profonde et invitant à la réflexion. On reconnaît bien à cela le travail merveilleux de Li Chen. 

Elevation,

  • « Élévation » 
  • Bronze édition 4/8 signé Li Chen 
  • hauteur 90.5 • largeur 39 • profondeur 32 cm 

Avec cette œuvre, l’artiste Li Chen a voulu représenter de façon juxtaposée le mouvement et l’immobilité. Le personnage assis est calme, tandis que celui du dessus exprime sa liberté et son énergie. Cela peut être interprété comme un moment où la sérénité vous emporte vers un état d’esprit où la gravité et la contrainte n’existent plus. Le sens du mouvement s’exprime au travers d’une technique de peinture laquée. Le mode d’application et la transparence de la laque sur le bronze créent une impression de flou et de mouvement. 

Flickering Moonlight,

  • « Reflet de lune scintillant » 
  • Série « Spiritual Journey through the Great Ether » 
  • Bronze édition 7/8 signé Li Chen 
  • hauteur 65 • largeur 60 • profondeur 33.5 cm 

Un proverbe Chinois dit : Si l’eau de mille rivières reflètent une seule lune, aucun nuage du ciel ne peut vous présenter une vue claire, c’est exactement ce que l’on retrouve dans l’inspiration de Li Chen pour cette œuvre. Différente des autres œuvres, la base de la pièce représente les ombres de lune sur l’eau : d’innombrables vagues oscillantes qui transforment la sculpture statique en objet animé. La lune, sa lueur, son ombre, et les vagues, tous ces éléments interactifs se combinent pour former le royaume de la sculpture. L’état libre et sans entrave du personnage représente l’esprit Zen, mis en exergue par la lenteur du mouvement, et la présence de l’eau. Flickering moonlight est réellement une inspiration spirituelle pour tous. 

The Genuine State,

  • « Le véritable état » 
  • Bronze édition 2/8 signé Li Chen 
  • hauteur 96 • largeur 86 • profondeur 40 cm 

Li Chen revisite le concept du Chi dans la pensée Taoïste. Le Chi représente l’énergie dans sa forme la plus pure, la force de vie, imaginé sous la forme d’un flux (d’air, d’énergie) qui imprègne le corps et lui permet de former une unité cohérente. Le personnage, à l’esprit vierge et innocent, atteint l’état originel dans lequel nous sommes le plus libre et insouciant. Il peut ainsi libérer son Chi, représenté par trois formes enfantines paisibles et heureuses. 

Heavenly pond,

  • « Étang céleste » 
  • Bronze édition 4/8 épuisée signé Li Chen 
  • hauteur 85 • largeur 49.5 • profondeur 57 cm 

Cette œuvre de Li Chen dépeint un état de confort et de satisfaction totale chez ce personnage qui semble sortir d’une baignade dans le bassin du Paradis, est représenté par la rondeur de la forme, l’expression de satiété parfaite, et le geste joyeux. 

Ocean Deliverer,

  • « Océan libérateur » 
  • Bronze édition 4/8 signé Li Chen 
  • hauteur 85 • largeur 49.5 • profondeur 57 cm 

Cette œuvre de Li Chen dépeint le voyage paisible que l’homme entreprend après la mort. Avec empathie, le guide spirituel livre les âmes dans l’Au-delà et les délivre du purgatoire. Les deux personnages sont face à face avec les paumes ouvertes, ce qui semble suggérer la bienvenue et l’abandon/la délivrance. 

Causal,

  • « Causalité » 
  • Série « Spiritual Journey through the Great Ether » 
  • Bronze édition 5/8 signé Li Chen  
  • hauteur 69 • largeur 40 • profondeur 46 cm 

Li Chen illustre la théorie bouddhiste selon laquelle « aucun Homme n’est une île » nous sommes tous membres d’une société. Notre vie est entremêlée avec le reste de la société. Notre savoir est le résultat de l’accumulation patiente de connaissances d’autres avant nous. Nos nécessités quotidiennes sont assouvies grâces à la coopération des différents niveaux de la société. Le personnage au milieu représente une vie supportée et éclairée par beaucoup d’autres derrière lui. Les mains jointes, il exprime sa satisfaction et sa reconnaissance. 

Lord of Fire,

  • « Le Seigneur du Feu » 
  • Série « Soul Guardians » 
  • Bronze édition 1/8 épuisée signé Li Chen  
  • hauteur 134.5 • largeur 95.5 • profondeur 64 cm 

Le personnage a les yeux fixés au loin, le corps tourné sur un côté. Sa présence impressionnante est amplifiée par sa langue enflammée et les flammes brûlantes qui bondissent sur son corps écarlate. Le charbon éparpillé à ses pieds rappelle le moment de quiétude qui advient à la suite d’un incendie. Il symbolise également le processus de « production mutuelle » par lequel le bois produit le feu, le feu produit de la terre, la terre produit du métal, le métal produit l’eau, et l’eau produit le bois. Cette statue est placée sur un socle d’acier inoxydable pour produire l’effet d’une grande flamme rouge dansant au-dessus du charbon. Il tient dans sa main droite le caractère chinois représentant le feu. Mais, en s’éloignant, on remarque que la position de son bras gauche, de son corps, de ses jambes dissociées reproduisent de manière penchée un caractère très proche de celui qu’il tient dans la main. Le corps devient le signe. 

Lord of Wind,

  • « Le Seigneur du Vent » 
  • Série « Soul Guardians » 
  • Bronze édition 1/8 épuisée signé Li Chen 
  • hauteur 127 • largeur 66 • profondeur 99 cm 

Le Seigneur du Vent plane dans les airs au dessus des dunes. Les lignes ciselées de son corps rappellent les empreintes laissées par l’érosion éolienne. Le sable évoque le passage du vent au milieu du calme. Dans la philosophie chinoise, le vent fait partie de la doctrine des 5 éléments qui permet d’expliquer les interactions entre les phénomènes naturels. Cette doctrine comprend deux phases : la création et la destruction. le bois engendre le feu, le feu créé la terre, la terre engendre le métal, le métal porte l’eau (par un seau), l’eau nourrit le bois. 

Floating heavenly palace,

  • « Palace céleste flottant » 
  • Série « Spiritual Journey through the Great Ether » 
  • Bronze édition 5/8 épuisée signé Li Chen 
  • hauteur 224 • largeur 107 • profondeur 82 cm 

Cette œuvre est inspirée d’un poème appelé « Partridge Sky », composé par Zhu Dun-ru, l’un des plus grands poètes de la dynastie Song (960-1279) : « Un Dieu du ciel en charge des montagnes et des rivières m’a fait le don d’une sauvage et indomptable nature / Capable de convoquer les vents et la pluie, je peux facilement diriger la nature / Plein de connaissance, et tenant bien l’alcool, je n’ai jamais eu envie d’une position de pouvoir / Je ne veux même pas habiter dans le palais céleste, je préférerais flotter sur la brise dans un état pur et clair, et être enchanté in Loyang. »En position intrinsèquement instable, le personnage tient le « palais céleste », flottant sur un nuage, au bout de son doigt, tandis qu’il a un pied en l’air, l’autre étant posé sur le rocher. Cependant, Li Chen a choisi de présenter un personnage très droit dont il se dégage une apparence de grande stabilité. Il peut même paraître autoritaire, voire arrogant, regardant le monde de haut, ne lançant pas même un regard au palais. En réalité, Li Chen symbolise dans cette œuvre le désintéressement à la gloire, à la fortune et l’aspiration à une grande hauteur morale. En effet, il plaint Zhu qui éprouve tristesse et douleur d’être né à une mauvaise époque, le privant de s’exprimer librement dans son art. Cette œuvre met en exergue l’importance de chercher ses propres valeurs, quelles que soient les circonstances. 

Snow wonderland,

  • « Merveilleux pays des neiges » 
  • Série « Spiritual Journey through the Great Ether » 
  • Bronze édition 5/8 épuisée signé Li Chen 
  • hauteur 129 • largeur 77 • profondeur 71 cm 

Cette œuvre illustre la transition d’une certaine rigidité de forme à une forme sculpturale plus libérée.La préférence de l’artiste pour l’argent et l’argenté apparaît au sommet de la montagne couverte de neige.Ici, Li Chen dépeint un être mystique qui voyage librement sur les sommets de montagnes, et dans la neige.Au travers de la rondeur, de l’apparente simplicité du personnage, et de la gaité du geste, Li Chen transforme l’idée Taoiste de la vivacité et de la croissance en quelque chose de joyeux, de joueur. 

Ksitigarbha Bodhisattva,

  • Série « Spiritual Journey through the Great Ether » 
  • Bronze édition 5/8 épuisée signé Li Chen  
  • hauteur 147 • largeur 127 • profondeur 92 cm 

Kshitigarbha Bodhisattva est l’un des 4 principaux Bodhisattvas (les êtres qui ont atteint l’illumination) dans le Bouddhisme Mahayana et c’est une divinité taoïste importante. "Celui qui est la matrice de la terre", le Kshitigarbha Bodhisattva est particulièrement célèbre pour son vœu de sauver tous les êtres humains des tourments de l’Enfer. Egalement connu comme le Maître des 6 Royaumes de la Réincarnation – les royaumes des humains, des dieux, des animaux, des Ashuras, des fantômes affamés et de l’Enfer, Kshitigarbha Bodhisattva est souvent considéré comme le suzerain de l’Enfer, plus puissant encore que Yama, roi de l’Enfer. Li Chen retient ici la représentation traditionnelle du moine bouddhiste, avec la tête rasée, une robe de moine, et portant un bâton à la main. Dans son interprétation, les détails sont simplifiés pour insister sur la tête rasée, la position assise, le bâton et les bijoux sacrés qui caractérisent le bodhisattva. Li Chen introduit également son sens de l’humour dans cette représentation habituellement sombre :la monture du Kshitigarbha Bodhisattva, habituellement présentée avec une attitude agressive traditionnelle, affiche ici une attitude joueuse en levant son oreille pour mieux entendre. Li Chen détourne la représentation familière du Kshitigarbha Bodhisattva pour exprimer notre ardent désir de voir exister une figure divine aux pouvoirs supra humains, qui sait tout et est à nos côtés à tout moment. 

The Noumenon Of Contrast,

  • « Le contraste en Soi » 
  • Série « Spiritual Journey through the Great Ether » 
  • Bronze édition 4/8 épuisée signé Li Chen 
  • hauteur 66 • largeur 19 • profondeur 19 cm 

Il faut comprendre ici « noumène » comme la « chose en soi », faisant référence aux faits tels qu’ils sont absolument et en eux-mêmes (par opposition au phénomène qui fait référence à ce qui est connaissable). Le noumène du contraste pourrait donc être compris comme le Contraste en Soi. Il est intéressant de noter que cette œuvre traite deux thèmes taoïstes puissants « La Chose en Soi », ainsi que le Contraste, la parité. En effet, le tao est la force fondamentale qui coule en toutes choses dans l’univers, vivantes ou inertes. C’est l’essence même de la réalité, matrice préalable au sein de l’univers au passage du Qi (souffle originel), précédant la parité binaire du Yin Yang. Le Yin et le Yang étant eux-mêmes les deux catégories complémentaires que l’on peut retrouver dans tous les aspects de la vie et de l’univers. Cette notion de complémentarité est propre à la pensée orientale qui pense plus volontiers la dualité sous forme de complémentarité. Cette œuvre conjugue donc l’unicité du Tao et la dualité des éléments qui constituent l’univers. Le Taoïsme a cette spécificité de s’inscrire dans le réel, dans le « ici et maintenant », et non dans l’au-delà comme dans certaines religions. La spiritualité aide à suivre la voie (Le Tao) pour vivre une vie harmonieuse sur terre. Le personnage représenté semble avoir atteint la sérénité, comme le dépeignent les traits de son visage, mais surtout le dédoublement, le « reflet » évoque l’harmonie entre son être spirituel et son être réel, les deux en parfaite symbiose. Le Noumène de Contraste a été achevé en 2004. Née des sommets de la perfection spirituelle elle fait écho à la pièce réalisée en 2002 : « Clear Soul », qui avait atteint le royaume sublime du Nirvana par la voie de la méditation. 

Traveling In Mountains,

  • « Voyager dans les montagnes » 
  • Série « Spiritual Journey through the Great Ether » 
  • Bronze édition 4/8 épuisée signé Li Chen 
  • hauteur 37 • largeur 34 • profondeur 35 cm 

Le personnage dans cette œuvre est immergé dans les nuages et entouré de montagnes avec une expression de pure satisfaction sur son visage. 

The Cloud in the Buddha,

  • « Le nuage dans le Bouddha » 
  • Série « Spiritual Journey through the Great Ether » 
  • Bronze édition 8/8 épuisée signé Li Chen 
  • hauteur 128 • largeur 68 • profondeur 44 cm 

Le Buddha se tient au sommet d’une montagne, sa tête dépassant d’un nuage blanc.Le nuage est en forme d’ailes et l’image dans son ensemble semble irréelle& : est-ce que le Bouddha repose sa tête sur un oreiller de nuages ou a t-il été soulevé par ses « ailes » ? Les différents matériaux utilisés pour cette sculpture créent une expérience esthétique unique pour l’observateur. 

Landscape in Heaven,

  • « Paysage au Paradis » 
  • Série « Spiritual Journey through the Great Ether » 
  • Bronze édition 4/8 épuisée signé Li Chen 
  • hauteur 164 • largeur 107 • profondeur 91 cm 

La Montagne Dorée et la Mer d’Argent représentent la vie matérielle alors que la figure de Bouddha incarne la Vie Spirituelle. En effet, lorsque le plaisir matériel est apaisé, un grand vide et un sentiment perte de direction prédominent. Par conséquent, Li Chen espère faire passer comme message une réflexion profonde sur le sens de la vie et la valeur de notre existence au travers de cette œuvre. Li Chen pense que la « Vie parfaite » englobe non seulement la satisfaction matérielle mais aussi la poursuite d’une quête spirituelle. Lorsque nous atteignons un équilibre entre les deux alors nous pouvons atteindre le paradis. Nous pouvons ensuite profiter pleinement de la vie dans les deux mondes (matériel et spirituel), nous atteignons l’« État Parfait ». 

Harmonize without Compromise,

  • « Harmonie sans compromis » 
  • Série « Energy of emptiness » 
  • Bronze édition 7/8 signé Li Chen 
  • hauteur 80 • largeur 43 • profondeur 35.5 cm 

Il s’agit de la réponse de Li Chen à la société d’aujourd’hui qui est constituée de personnes différentes, avec des origines différentes et des caractéristiques différentes. Au travers du personnage avec un casque audio sur les oreilles, les yeux fermés, les mains jointes, et un sourire sur les lèvres, Li-Chen espère encourager de sincères interactions entre les êtres. Nous suivons notre propre musique (écoutons notre propre air de musique), mais en même temps nous acceptons les autres. Nous ne scrutons/ examinons pas les autres : avec nos yeux fermés, nous nous concentrons sur nos propres objectifs. « Harmonie sans compromis » est aussi une idée de Confucius, considérée comme la fondation idéale pour une société paisible. Cette œuvre transmet un message positif tout en gardant un ton léger. Les œuvres de Li-Chen reflètent souvent sa préoccupation/intérêt pour le monde autour de lui. 

Three Bodies of Buddha,

  • « Les trois représentations de Bouddha » 
  • Série « Energy of Emptiness » 
  • Bronze édition 4/8 épuisée signé Li Chen 
  • hauteur 90 • largeur 135 • profondeur 55 cm 

Cette œuvre de Li Chen représente de gauche à droite le Bouddha Amitabha, le Bouddha Sakyamuni et Bhaishajyaguru le Bouddha de la médecine ou maître guérisseur. Le Bouddha Amitabha de par la popularité de son culte, est connu sous de nombreux noms. Il possède deux noms en sanskrit: Amitabha qui signifie : Lumière Infinie ou lumière infiniment étendue dans toutes les directions spatiales avec un temps infini et Amitayus : « longévité infinie ». Il règne sur la « Terre pure Occidentale de la Béatitude », monde merveilleux, pur, parfait, dépourvu du mal, de souffrance et d’ennuis, que le Bouddha historique Sakyamuni recommande aux êtres humains de notre monde et dont tous les autres Bouddhas font l’éloge.Cette terre pure, lieu de refuge en dehors du cycle des transmigrations - ou l’équivalent du nirvana selon certaines conceptions - est au centre des croyances et pratiques des écoles de la Terre pure. Ce Bouddha, qu’on appelle aussi le Bouddha des Bouddhas, est très populaire chez les mahayanistes, en particulier dans le monde asiatique, en Corée, au Japon, au Tibet et au Viêtnam. Bhaishajyaguru tient dans sa main gauche un bol rempli de substance médicinales qui a 12 côtés rappelant les douze vœux que ce Bouddha a fait, dont deux expriment spécifiquement son désir de guérir et de sauver. Bhaisajyaguru est maître d’un « paradis oriental » et peut former une paire avec Amitabha, maître du « paradis occidental ». Avec son thème bouddhique très fort, cette sculpture marque dans le travail de l’artiste la transition entre une simple exploration esthétique des thèmes bouddhiques et l’injection de « Chi » Taoïste (le « Chi » étant la force qui anime l’univers). 

Artistes

  

Découvrir Li Chen

L’artiste taïwanais LI CHEN, sculpteur contemporain

Découvrir Caroline Corbeau

L’artiste française CAROLINE CORBEAU, sculpteur contemporain

Découvrir Sophie Jo

L’artiste française SOPHIE JO, peintre contemporain

Découvrir Pascal Goet

L’artiste français PASCAL GOET, photographe contemporain

Découvrir Alain Le Gall

L’artiste français ALAIN LE GALL, sculpteur contemporain

Découvrir Régis Pochelu

L’artiste Français RÉGIS POCHELU, sculpteur contemporain

Découvrir Jean-Ph. Rauzet

L’artiste français JEAN-PHILIPPE RAUZET, peintre contemporain

Contact

Adresse

  • Galerie d'art contemporain Minet Merenda
  • 6 rue des Vignettes 78770 Thoiry, France
  • Plan d’accès Google Maps

Horaires

  • Ouverture du bureau du Lundi au Vendredi
    de 9h30 à 17h
  • Visite du Show Room sur rendez-vous
    tous les jours Samedi et Dimanche compris de 10h à 19h

Nous contacter

Vos coordonnées

Civilité






* Champs obligatoires

Votre message

Message envoyé

Veuillez vérifier les champs en rouge.